Comment aménager et décorer une extension de maison ?

Comment aménager et décorer une extension de maison ?

Pour pallier à un manque d’espace, l’extension de maison est une excellente idée. Cet aménagement vous permet de créer des m² supplémentaires pour installer un nouveau bureau, une autre chambre, une véranda ou des pièces de vie supplémentaires. Vous n’avez donc pas besoin de déménager quand la famille s’agrandit ou devient un peu étroite ou encombrée. Toutefois, vous devez connaître les règles d’urbanisme pour réaliser ce type de travaux. Il faut aussi trouver le bon style pour exploiter au mieux cette nouvelle surface habitable. Voici l’essentiel à retenir concernant l’aménagement et le design d’une extension de maison.

Ce que dit la loi

Certes, l’extension de maison permet d’agrandir la maison et de gagner de l’espace. Elle apporte une plus-value à la maison. Mais il ne faut pas passer outre les réglementations qui peuvent différer d’une localité à une autre. Dans les zones PLU (plan local d’urbanisme), il faut respecter de nombreuses restrictions, dont les règles de distance et de droit de passage. Ces restrictions ne sont pas exactement les mêmes selon le zonage. En outre, il faut aussi respecter la réglementation thermique (RT) sur les extensions. Dans tous les cas, une autorisation administrative est nécessaire pour assurer la conformité du projet aux règles d’urbanisme de votre région.

En général, si l’extension ne fait pas plus de 40 m², la demande d’un permis de construire n’est pas indispensable. Par contre, il faut déclarer les travaux auprès de votre mairie. Au-delà de 40 m², le permis de construire devient obligatoire. Si l’extension atteint 150 m² et plus, la loi vous oblige à faire appel à un architecte. Néanmoins, il est toujours conseillé de recourir à l’expertise de ce spécialiste qui pourra s’occuper de l’étude d’une extension de maison, des démarches administratives et de tout le chantier.

Les différents types d’extension de maison 

On distingue plusieurs types d’extensions.

L’extension latérale ou horizontale

C’est un prolongement de la maison, on l’installe sur une surface directement attenante à sa structure. Cela peut être une véranda, une chambre parentale, une cuisine, un salon, un garage, une verrière, une chambre ou une terrasse sur pilotis… On aménage une ouverture sur le bâtiment existant pour permettre la communication entre les deux. Elle peut coûter aux environs de 2 000 à 3 500 €/m² avec l’aménagement.

L’extension verticale

L’extension verticale est l’idéale quand on manque de surface au sol. L’idée est d’aménager une surélévation ou des étages pour faire des pièces supplémentaires. Ce type d’extension englobe la surélévation de toit, l’installation de mezzanine, de verrière en hauteur… Si les règles d’urbanisme vous interdisent de réaliser de véritables extensions, vous pouvez juste aménager ou rénover des combles. Le coût avec aménagement est estimé entre 2 500 à 3 500 €/m².

L’extension non attenante

Cela signifie que l’extension sera aménagée sur le terrain de la propriété, mais il sera non accolé à la maison. Il peut s’agir d’une dépendance, d’un studio ou d’un studio de jardin ou autres. On peut s’en servir comme bureau, atelier selon vos besoins. Dans ce cas, il faut respecter les règles relatives au Plan d’occupation des sols (POS).

L’extension par excavation

Ici, on parle d’aménagement de sous-sol pour les transformer en un espace à part entière. Il implique de creuser les fondations de la maison et par conséquent, de bien étudier la structure. Il faut résoudre les problèmes liés à l’humidité, la luminosité, l’isolation, etc. Ce type d’extension se fait rare, mais il est parmi les moins chers avec un coût variant entre 1 200 et 2 200 €/m², aménagement inclus.

Après, on peut opter pour extension en dur, en bois, en parpaing, en verre, en kit… selon le style recherché. D’autres contraintes entrent également en jeu pour choisir le matériau. À l’exemple de l’emprise au sol disponible, la nature du terrain, l’orientation, le type de structure de la maison existante, etc.

Nos idées pour aménager et utiliser votre extension de maisons

Si vous voulez que la nouvelle pièce de la maison profite de la lumière naturelle, notamment en hiver, une orientation plein-sud est à privilégier. Cela amène une belle luminosité. En revanche, il faut prévoir un brise-soleil ou d’autres solutions pour se protéger du soleil en période estivale. Les architectes sont les plus à même de vous conseiller dans l’architecture. Ils sauront trouver la meilleure orientation ou les solutions qui permettent de capter et de profiter de la luminosité naturelle. Il ne faut pas hésiter à opter pour les

Quels styles et comment utiliser une extension de maison ? Voici nos suggestions pour mettre en valeur votre patrimoine à la revente :

  • La véranda : lumineuse et simple à installer, elle constitue un lieu de vie dedans-dehors où toute la famille peut se retrouver. C’est un lieu parfait pour les repas familiaux, les discussions du soir et l’apéro.
  • Une verrière : elle est assurément bien plus stylée que la véranda. Elle sera idéale pour installer une cuisine ouverte ou un salon. Telles les baies vitrées, elle baigne dans une luminosité naturelle qui illumine la maison.
  • Une terrasse couverte : c’est aussi une valeur sûre. Elle ne nécessite pas systématiquement de grandes surfaces. On y installe un joli mobilier d’extérieur, on choisit une belle déco et on en profite tout au long de l’année.
  • La mezzanine : à condition d’avoir une belle hauteur sous plafond. Toute cette surface peut être utilisée au service de votre confort. Vous pouvez utiliser la mezzanine pour en faire un dressing, un coin télé, un bureau, une chambre…
  • L’extension sur-pilotis : on le conseille si votre espace extérieur est plutôt en pente ou ne permet pas d’aménager directement une extension latérale. Généralement, il faut d’abord installer un pilotis en béton pour supporter l’extension.
  • Le studio de jardin : si vous souhaitez aménager un bureau ou un espace de travail extérieur, cet espace déporté est l’idéal. Il suffit de le raccorder à la maison principale (internet, électricité, eau, eaux usées).

S’il vous est impossible de créer ces extensions, l’aménagement des combles, du sous-sol ou du garage sont de très bonnes pistes pour agrandir l’espace. Confiez l’étude de votre projet à un spécialiste pour savoir s’il est f